Article de Sud Ouest sur la pollution de l’eau à Clavette

La pollution de l’eau distribuée dans la La Rochelle Agglo n’a pas fini de faire parler d’elle. Il est temps que les élus prennent ce sujet au sérieux et que des mesures de protection et de contrôles soient mises en place. C’est notre santé collective qui est en jeu !

L’association sera particulièrement vigilante aux mesures qui seront prises.

https://www.sudouest.fr/…/eau-contaminee-dans-l…

Communiqué de l’association concernant la pollution de l’eau à la consommation

L’association Avenir Santé Environnement a été témoin le 17 janvier dernier d’un important rejet d’eau dans la nature depuis le point de captage intercommunal de Cassemortier ou Mortier, situé sur la commune de Clavette, à proximité de Saint Rogatien.

Nous vous invitons à prendre connaissance du communiqué de l’association :

Pollution de l’eau destinée à la consommation

L’association a été témoin le 17/01/2020 d’un rejet d’eau dans la nature depuis un point de captage intercommunal situé entre St Rogatien et Clavette. Étonnée que l’on puisse rejeter de l’eau à priori destinée à la consommation, l’association a fait une vidéo afin de montrer de ce qu’il en était et a demandé des explications à la Communauté d’Agglomération de La Rochelle.

La réponse est venue via Mr KRABAL maire de Dompierre-sur-Mer et vice-président de l’Agglomération en charge de l’Eau potable – Eaux pluviales urbaines et de ruissellement lors d’une intervention pendant le conseil municipal de Périgny le 19/01.


L’élu explique que cette zone de captage est située au milieu de plaines agricoles et est impactée par les pesticides et les herbicides, toujours à la limite des seuils de qualité d’eau et de pollution d’eau.
Début Janvier, l’ARS a été informée que les seuils d’alerte ont été largement dépassés. Cela est sans doute lié à un déversement important d’un pesticide ou d’un herbicide rendant l’eau de la zone de captage plus du tout potable.
L’ARS a demandé à ce que l’eau ne soit plus distribuée et que soit purgés à la fois le château d’eau et l’eau brute de la zone de captage.
L’élu a été surpris de découvrir, grâce aux images envoyées par l’association, comment l’eau était purgée : l’eau est envoyée dans la nature par l’intermédiaire d’un tuyau.
Il confirme qu’il s’agit bien d’une pollution et qu’il faudrait protéger d’avantage.
A la question d’une personne présente sur la communication qui en a été faite, l’élu répond que les citoyens ne sont pas informés. En revanche, les mairies de Clavette, Saint-Rogatien et Châtelaillon auraient été prévenues par l’ARS.

L‘étude de 2019 sur les pesticides dans l’air dans la plaine d’Aunis avait montré un usage important de produits phytosanitaires notamment sur la période de la fin d’année.
On constate que cet usage important se confirme puisque l’élu a cité un déversement important d’un pesticide ou d’un herbicide.
A priori, les seuils d’alerte ont été largement dépassés. Après des taux importants dans l’air , nous constatons ici une pollution de l’eau destinée à la consommation.

L’association est et restera vigilante sur ces sujets.

La santé environnementale doit constituer une priorité pour tous !